Actualités
Ce mois ci> 2018 >> Juin


L’influence européenne de l’architecture du Sud

La culture « Peranakan » est née du mariage fascinant de communautés chinoises et portugaises, qui au 19ème siècle ont développé une identité culturelle qui anime encore aujourd'hui le sud de la Thaïlande et est également responsable de certaines des architectures les plus remarquables de la région.
Tout a commencé à Phuket. Au milieu du 19ème siècle, alors que l'industrie minière de l'île se développait, la ville devint un important centre commercial sur la mer d'Andaman. L'exploitation minière a particulièrement attiré les travailleurs et les commerçants chinois qui venaient surtout de Penang en Malaisie.
En explorant le vieux Phuket Town vous repérerez tout de suite les shophouses et les gracieuses demeures d’architecture sino-portugaise où l’influence Peranakan transparaît dans les couleurs vives des murs et des carreaux, les colonnes, le stuc et les frontons.
Beaucoup d'exemples étonnants sont également regroupés le long des routes de Krabi, Yaowarat et Dibuk où certaines villas ont été transformées en musées comme le magnifique musée Thai Hua ou l'imposante demeure Chinpracha. D'autres sont devenues des restaurants, le plus impressionnant étant l'ancienne résidence du gouverneur superbement restaurée et portant désormais l’enseigne Blue Elephant. Le long des rues Soi Romanee, Dibuk, Thalang et Yaowarat se dressent des rangées de shophouses joliment restaurées avec leurs colonnes classiques, bas-reliefs et carreaux colorés. Certains sont maintenant de petits hôtels de charme.
Au nord de Phuket, rendez-vous dans la province de Phang-nga pour découvrir la ville de Takua Pa, un autre important centre d'extraction de l'étain dans la première moitié du 20e siècle. La route principale de la ville est bordée de charmantes shophouses.
En direction du sud, vous devez traverser Krabi pour atteindre la province de Trang dont la capitale éponyme, profondément imprégnée d'histoire, aligne de nombreuses maisons construites dans un style simplifié sino-portugais. Il faut se promener dans les rues du centre historique de Trang autour de la gare et du marché, mais aussi entre les rues Kantang, Sathanee et Ratchadamnoen.
La vieille ville historique de Songkhla est bordée par Nakhon Nok, Nakhon Nai et Kao Hong Roads (également appelée Nang Ngam Road). C'est l'une des villes sino-portugaises les mieux préservées du pays. Elle compte une quarantaine de maisons à l'ancienne décorées de stuc, de colonnes ioniques ou corinthiennes. Chacune fait encore partie du patrimoine vivant de Songkhla, certaines appartiennent toujours aux mêmes familles depuis plus de 100 ans, d'autres abritent des fabricants de biscuits et de gâteaux, de petites boutiques d'artisanat, des cafés et des restaurants. Deux bâtiments sont emblématiques : le musée national, autrefois résidence privée du vice-gouverneur de Songkhla, avec son grand escalier et ses galeries cintrées et Hub Ho Hin Rice Mill et sa façade rouge, une usine construite selon les normes britanniques et équipée de moteurs à vapeur venus d’Angleterre. Jadis utilisé pour stocker le caoutchouc, elle sert maintenant de jetée privée à de petits bateaux.


Informations légales