Actualités
Ce mois ci> 2017 >> Novembre


Escapade historique à 1 heure de Bangkok

Cette balade appréciée des habitants de la capitale fera le plaisir de tous les visiteurs qui s’intéressent à l’histoire du pays, et particulièrement des Français qui découvriront un site ayant marqué l’histoire commune du Siam et de la France.
Il faut d’abord traverser la passerelle métallique pour piétons qui mène à l’île de Phi Suea Samout. Celle-ci se trouve en haut d’un escalier, tout au bout de la grande avenue Suksawat qui longe la rive droite du fleuve Chao Phraya vers le sud.
Phi Seua Samout est une île militaire dont le nom thaï fait référence à sa forme en papillon.
C’est de son fort que le soir du 13 juillet 1893, quelques coups de canon furent échangés près de l'embouchure entre les batteries siamoises qui la gardaient et deux canonnières françaises, l’ « Inconstant » et la « Comète ». Celles-ci ayant décidé de forcer le passage et de remonter le fleuve jusqu'à Bangkok.
Du haut de la passerelle, vous apercevrez un superbe temple que vous vous empresserez d’aller visiter le moment venu. Parfait exemple du temple traditionnel thaï, sa construction date de 1823, sous le règne du roi Rama II. Cet ensemble agrémenté de verdure et d’arbres impose son élégance. L’ubosot immaculé abrite les statues du Bouddha, le porche d’entrée est agrémenté d’une antique cloche de bronze et les portes de bois encadrant la nef sont ornées de belles fresques. Le chedi qui se trouve derrière le temple est décoré d’une frise de petits éléphants. A ses côtés, une grande sala de style européen constitue un bâtiment de réception de huit pièces.
Le bout de la passerelle métallique marque d’abord l’arrivée au fort militaire, tout au sud de l’île. Un petit musée présente un film retraçant les événements du 13 juillet 1893. La visite du fort mène à une vaste cour arrondie d’où l’on aperçoit les trois puits où sont installés les trois énormes canons Armstrong pourvu d’un système ingénieux leur permettant de s’extraire de leur trou pour tirer, puis de redescendre se mettre à l’abri le temps de recharger.
Sur l’île, des chemins cimentés serpentent à travers une étonnante mangrove où vous pourrez observer l’agitation de drôles de petits poissons gobies nommés scientifiquement « périophtalmes ». Ce sont des poissons marcheurs dotés de gros yeux globuleux leur permettant de voir dans toutes les directions.

Après avoir quitté l’île papillon, 8 kilomètres à travers mangroves et canaux mènent au domaine de la Marine royale thaïlandaise où se trouve le grand fort du sud. Une statue du roi Chulalongkorn marque l’emplacement du musée où sont présentées maquettes et images du conflit franco-thaïlandais de 1893. En empruntant un couloir souterrain éclairé, vous partez découvrir sept gros Armstrong au fond de leurs puits de maçonnerie.
En dehors du fort, vous pourrez visiter l’ énorme bateau de guerre HTMS Mae Klong transformé en musée.
Plus loin, des passerelles en bois sillonnent la mangrove offrant une fois encore l’occasion d’observer toute une faune aquatique.
Au bord du fleuve, la Marine royale thaïlandaise a aménagé un grand restaurant où vous aurez plaisir à vous régaler de fruits de mer, de crabes et de poissons très frais.