Actualités
Ce mois ci> 2017 >> Mai


En cuisine thaïe, le partage est semblable à un don

Pour les Thaïlandais, la nourriture c'est bien plus qu’une cuisine, c’est une passion pour la vie. C'est une histoire d'amour avec des racines sociologiques profondes qui s’attachent à la culture du pays et surtout à la famille. Chaque famille thaïe est une ruche de gourmets.
Depuis plusieurs décennies, les écoles de cuisine thaïlandaises ont promu la cuisine nationale, dans le royaume et à l'étranger. Vous êtes tout aussi susceptible de trouver des cours de cuisine et des marchés spécialisés en produits thaïlandais à San Francisco, Londres ou Paris. Mais c’est encore mieux sur place. Cette infrastructure joue un rôle important dans l'éducation des étrangers sur la façon de profiter au mieux de la cuisine thaïe, en plus de les inciter à apprendre à la préparer à la maison pour la partager avec famille et amis (quelques unes des écoles de cuisine les plus populaires de Thaïlande : MSC Thai Culinary School, Amita Thai Cooking Class et l'Oriental Thai Cooking School à Bangkok - Thai Farm Cooking School à Chiang Mai - Phuket Thai Cooker et Brass Wok Cooking School à Phuket).
Le partage de plats communaux est fréquent dans toute la culture alimentaire asiatique, en particulier avec la nourriture thaïlandaise. Les Thaïlandais accordent une grande attention à l'étiquette de restauration qui exige d’être raffiné et doux dans sa façon de manger, et de partager des plats avec amis et famille.
Dans les restaurants, plusieurs plats sont commandés, mises en bouche, salades, fritures, viande grillée ou poisson et soupe. La soupe est servie individuellement mais le reste du repas est généralement partagé, en prenant de petites portions soit avec une cuillère de service soit le plus souvent avec ses propres couverts.
Le partage des aliments dans la culture thaïlandaise est une forme de don qui ne doit pas être interrompue par la cuillère d'une autre personne revenant sur le même plat.
Le riz à grains longs de qualité (le riz Jasmin notamment) sert de base à une excellente cuisine thaïlandaise. Les Thais le considèrent souvent comme une « toile » à peindre avec la nourriture. Les petites portions individuelles de riz sont faites pour séparer un plat d’un autre, un goût d'un autre.
La philosophie de la restauration thaïlandaise consiste à équilibrer les saveurs - aigres, douces, salées ou amères en un seul repas, il ne faut donc pas se gaver de riz avec un plat faute de ne plus avoir d’appétit pour goûter les autres.

Visiter la Thaïlande permet de découvrir une variété de spécialités uniques car les aliments thaïlandais varient considérablement d'une région à l'autre. La nourriture thaïlandaise a longtemps été influencée par les pays voisins. Les plats du Centre ont des saveurs indiennes et persanes, tandis que la cuisine du Nord de la province de Chiang Mai s'inspire des régions voisines comme Tai Yai, dans le sud de la Chine. La cuisine thaïe du Sud a une saveur musulmane distincte tandis que la région Nord-Est (Isan) propose des plats ardents et piquants au caractère très laotien.