Actualités
Ce mois ci> 2017 >> Mai


Surin, ville de l’argent et de la soie

CNN a récemment classé le Nord-Est de la Thaïlande ou Isan parmi les destinations à voir dans le monde en 2017. En effet, cette vaste région, souvent ignorée par les touristes, a beaucoup à offrir. Outre de superbes temples Khmer, d’incroyables coutumes, des festivals colorés, une cuisine savoureuse et ardente, des paysages magnifiques, l’Isan fascine également les amateurs d’arts et de culture thaïs. La région abrite certains des vestiges d’établissement de l’homme datant de l’âge de bronze. Beaucoup d'art et d'artisanat thaïlandais sont originaires d'ici.
La province de Surin est l'un des meilleurs endroits pour apprécier deux des industries les plus anciennes de Thaïlande, l'argent et la soie.
La Thaïlande compte de nombreux artisans exceptionnels, déterminés à préserver les métiers anciens et à transmettre aux jeunes générations un ensemble de compétences qui leur confèreront un revenu. L'un d’eux, Puan Chaiothong est connu à Surin sous le nom de Oncle Puan ou Lung Puan. Voilà plus de soixante ans qu’il crée des bijoux en or et en argent à l'aide de techniques et de modèles anciens. Ses créations sont des objets d'art recherchés par les collectionneurs, exposés à l’international et portés par la royauté.
Lung Puan a commencé à travailler l’orfèvrerie à l'âge de 13 ans. Maintenant, dans son atelier encombré de Surin, il fabrique des bijoux précieux semblables à ceux appréciés autrefois par les reines et les courtisans des cours d'Ayutthaya ou d'Angkor. Dans son antre, une grande partie du travail s'effectue à l'ancienne et exige une vue impeccable.
Lung Puan est spécialisé dans les bijoux de style Takao. Une méthode khmère très complexe du travail de l'argent nécessitant une grande méticulosité. Lung Puan autorise les visiteurs à regarder le travail dans son atelier. Les magasins du village d'artisanat Khwao Sinarin permettent d’acquérir quelques jolies pièces.
Quand les gens pensent à l'Orient, la soie est souvent présente dans leur esprit. Avec son arc-en-ciel de couleurs et son statut de luxe, la soie incarne tout l’exotisme de l'Asie.
Si l'art de fabriquer la soie est originaire de Chine, les Thaïlandais ont créé leur propre art. La Thaïlande est maintenant célèbre pour sa soie aux couleurs éblouissantes semblant changer de teinte au gré de la lumière. La soie thaïe est également admirée pour sa robustesse (les vêtements peuvent durer plus de 40 ans).
Surin possède une longue antériorité dans la production de la soie. Si vous visitez Ban Tha Sawang, à environ 8 km de la ville de Surin, vous verrez des femmes travailler sur des métiers comme leurs familles l’ont fait depuis des siècles. Les soies locales sont naturellement teintes et tissées avec des motifs anciens, certains incluant des fils dorés et argentés (Pha Yok Thong).
La soie est produite à partir de vers à soie engraissés sur des feuilles de mûrier. Au fur et à mesure qu'ils grandissent, ils font un cocon en tournant un fil qui peut atteindre jusqu'à 1 500 mètres de long. Quand ils sont prêts, les cocons sont mis dans l'eau bouillante, pour extraire les fils. Ceux-ci peuvent ensuite être tissés, un processus qui peut prendre des semaines, car seuls quelques centimètres de tissu peuvent être produits en une journée.
Dans Ban Tha Sawang, c’est le long d'une agréable route bordée d'arbres que les touristes sont invités à regarder le procédé de fabrication de la soie. De nombreux vendeurs proposent des soieries et des vêtements à des prix bien plus compétitifs que ce que vous pouvez trouver à Bangkok.