Actualités
Ce mois ci> 2017 >> Février


Les principes du roi Bhumibol sont appliqués à Ban Rai Kong Khing

Sa Majesté feu le Roi Bhumibol Adulyadej sera toujours vénéré par le peuple thaïlandais pour son dévouement à améliorer leur vie. Ses théories sur l'autosuffisance pourraient avoir l'impact le plus positif. Il estimait que l'économie tirait bénéfice de l'équilibre et de la modération et que tout objectif à long terme devait tenir compte de l'équilibre environnemental. Une partie de sa philosophie était basée sur l'idée que le savoir-faire et la sagesse traditionnels développés au sein des communautés locales au fil des siècles, devaient être utilisés pour aborder les problèmes modernes, améliorer la solidarité et augmenter le bonheur des gens.
Pour mettre en pratique certaines des idées du roi Bhumibol, des communautés à travers la Thaïlande pratiquent des modes de vie solidaires et essaient de préserver les anciennes pratiques agricoles, ainsi que les médicaments, les aliments et l'artisanat traditionnels. Beaucoup de ces communautés accueillent les touristes, qui peuvent ainsi profiter d'une expérience thaïe unique tout en soutenant la culture du royaume.
Le tourisme communautaire établit des liens entre les visiteurs et les habitants tout en fournissant un revenu vital.

Un bel exemple est le village de Ban Rai Kong Khing à Chiang Mai qui, en 2015, a remporté le PATA Tourism Inspire Award en tant que meilleure initiative de tourisme communautaire. Le village est une entreprise collective de plus de 700 familles travaillant ensemble et a adopté les idées du roi Bhumibol sur le développement durable. Préoccupé par l'utilisation des pesticides, en 2003, le chef du village a persuadé les agriculteurs de cultiver des légumes biologiques pour la consommation locale et les échanges de voisinage, afin d'améliorer la santé et le bien-être de la communauté. Ils ont également commencé à chercher des façons de préserver les connaissances de la population locale. Maintenant, ils invitent les touristes à découvrir leur vie.
Une visite d'une journée ou plus offre un choix d’activités comme se balader à vélo autour de la communauté, apprendre à cuisiner des plats locaux ou confectionner des produits artisanaux guidé par des enseignants communautaires. Mais la tradition la plus fascinante de la communauté de Ban Rai Kong Khing, est une forme unique de massage transmise de père en fils, connue sous le nom de « Yam Khang ». À la différence de la plupart des massages, réalisés dans des cabines parfumées baignées de musique apaisante, le « Yam Khang » est prodigué dans la cour de la communauté. Le masseur commence par tremper ses pieds dans un mélange d'herbes médicinales, de sésame, de whisky de riz et d'huiles infusées au gingembre avant de les poser (avec un grésillement audible) sur une lame de charrue incurvée (le khang) rougie au-dessus de charbons ardents. Puis, aidé par quelqu’un pour garder l'équilibre, le masseur commence à marcher sur le corps du client, ses orteils localisent et apaisent avec dextérité les blocages et les tensions. Il faut des années pour maîtriser le massage « Yam Khang » et seules quelques personnes savent le pratiquer offrant une expérience unique dans la région.
Assouplis et soulagés de tout stress, les visiteurs peuvent ensuite visiter les jardins de la communauté pour observer comment les modes de culture se passent d'engrais et de pesticides. Basilic, citronnelle, piments et légumes sont consommés ou utilisés pour confectionner tisanes et savons. Avec une telle abondance d'ingrédients frais, les cours de cuisine sont également populaires à Ban Rai Kong Khing. On apprend notamment à faire le khai pam, un œuf cuit dans les feuilles de cocotier et le khanom jok, un dessert à base de riz et de noix de coco. Les environs sont propices à de nombreuses balades à vélo. Le Royal Park Rajapruek et ses jardins botaniques sont à proximité et la visite du temple en bois Wat Intharawat permet d’admirer l'un des temples de style Lanna les plus charmants.
Si vous êtes à Chiang Mai, rendez visite à la communauté de Ban Rai Kong Khing, vous ne le regretterez pas.