Actualités
Ce mois ci> 2016 >> Avril


Permis de conduire international obligatoire

Si vous envisagez de louer une moto ou une voiture pendant vos vacances en Thaïlande, il est très important d’être en possession des bons papiers.
En tant que touriste français, vous devez être détenteur de votre permis de conduire national valide et du permis de conduire international (IDL) que vous pouvez demander en mairie ou préfecture de police avant de partir. Celui-ci est gratuit, c'est en fait l'équivalent de la traduction officielle en anglais de votre permis de conduire en français, avec une photo d’identité. Il est valable 3 ans mais toutefois faites attention car certaines assurances ne couvrent un IDL que durant 3 mois.
Au Pays du Sourire, il n'y a pas de distinction de cylindrée pour les deux roues, donc si vous avez l'intention de louer un 110 cm3 et plus (scooter, vespa, moto), vous devez avoir le permis A national (véhicule supérieur à 125 cm3) et international.

Le permis international n'est pas une obligation légale cependant les grandes enseignes internationales de location de véhicules le réclament et surtout :
- Il est exigé par les assurances. Si vous conduisez en Thaïlande sans permis international et que vous avez un accident, vous ne serez pas couvert.
- Il est demandé par la police lors des contrôles routiers (qui viennent d’être renforcés) et si vous avez commis une infraction.

Sachez également que pour tout séjour dans le Royaume au delà de trois mois, le conducteur français devra se procurer le permis thaï.

En Thaïlande, on conduit à gauche et le port du casque et de la ceinture de sécurité sont obligatoires. Le réseau routier est généralement en bon état. Toutefois, le taux d’accidents de la route est l’un des plus élevés au monde. Selon les statistiques de l’OMS et du ministère des Transports thaïlandais, le taux de mortalité annuel sur les routes thaï est près du double de la moyenne mondiale. Conduire un deux-roues est particulièrement dangereux (75% des accidents mortels).
Le respect des limitations de vitesse et la plus grande prudence sont vivement recommandés.

Enfin, vérifiez bien avant de louer un véhicule que celui-ci est assuré correctement (conducteur, passagers, responsabilité civile, dommages sur le véhicule…) En cas d’accident, et à défaut d’assurance, le conducteur peut faire l’objet de poursuites judiciaires et est passible d’emprisonnement s’il n’est pas en mesure de dédommager le loueur et la/les victime(s). Les montants exigés sont fonction de la gravité des dommages et peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros.


Informations légales