Zoom

Septembre 2020

La province de Phatthalung

Mike du site internet Thailandee.com vous invite à découvrir une province peu connue du Sud de la Thaïlande.


C’est dans une destination qui ravira tous ceux qui aiment sortir des sentiers battus que je vais vous emmener. Voisine de Trang, la province de Phatthalung est assurément un de mes énormes coups de coeur en Thaïlande, pour son lac bien sûr mais aussi son artisanat, sa nature, son théâtre d’ombres et, il faut bien le dire, l’impression de découvrir un lieu oublié des touristes étrangers.



Thale Noi et le lac de Songkhla


Ce lac situé à environ 35 kilomètres au Nord de la ville et son voisin, le lac de Songkhla, ont fait la réputation de Phatthalung dans toute la Thaïlande. Ils offrent plusieurs visages au fur et à mesure de la journée et selon les parties que vous parcourez en longtail boat, bateau à longue queue traditionnel. Mais l’image la plus incontournable, celle qui m’a toujours donné envie de venir ici et qu’il faut avoir dans la boîte lorsque l’on visite le coin, c’est celle de ces cabanes de pêcheurs plantées dans l’eau avec leurs grands filets, les yor yaks suspendus, qui se détachent comme des ombres chinoises du ciel coloré par l’aube.

Pour admirer ce spectacle, il faudra partir avant que le soleil ne soit sorti de son sommeil, idéalement depuis Pak Pra où se trouvent plusieurs hôtels dont la vue donne sur le lac ou quelques homestays pour une expérience plus conviviale, avec nuit chez l’habitant, repas du soir et souvent une formule complète intégrant aussi une longue balade en bateau sur le lac.





Lorsque que le jour sera complètement levé, vous passerez sous le long pont et, le niveau de l’eau étant peu profond à cet endroit, des troupeaux de buffles croiseront votre embarcation, puis vous découvrirez la mer de lotus qui est à l’apogée de sa floraison en février-mars tout en observant de nombreuses espèces d’oiseaux, certains de passage, d’autres résidents à l’année.

Une fois de retour sur la terre ferme, ne manquez pas le village des artisans ! En s’enfonçant dans les ruelles perpendiculaires au front du lac, vous découvrirez des petites voies cimentées surélevées qui relient des maisons dans lesquelles presque toutes les familles, toutes générations confondues, travaillent la vannerie à partir de l’osier récolté sur les bords du lac.






Pour acheter leur production, direction le marché flottant un peu plus loin. Dans les environs, vous trouverez aussi plusieurs fabricants de longtail boats en bois qui, tout comme les vanneurs, ne verront aucun inconvénient à ce que vous veniez les voir travailler. Avec un sourire, les portes vous sont toujours grandes ouvertes en Thaïlande.





La ville de Phatthalung et ses environs proches

En ville, comme souvent, le marché de nuit est une bonne option pour le dîner. Très local, les touristes, surtout étrangers, étant très rares ici, il propose de la Street Food assez classique et savoureuse et se tient chaque soir près de la gare.

De sa rue, vous verrez la montagne de Khao Ok Talu dont je vous conseille de partir à l’ascension tôt le matin avant qu’il ne fasse trop chaud. Vous ne pourrez pas manquer ce pic de calcaire de 250 mètres d’altitude planté dans le paysage derrière la voie ferrée.

Après avoir déjà grimpé quelques dizaines de marches, vous arriverez à un embranchement avec à gauche le portique d'un temple et à droite les marches vers le sommet une trouée à travers laquelle vous pourrez photographier la ville pour une image assez classique ici. Et si vous partez à gauche, vous arriverez à une jolie découverte, le temple Wat Sukha Watdi, immergé dans la forêt, dont la quiétude vous envahira certainement.






En ville, par contre, le temple incontournable, c’est le Wat Tham Khuha Suwan qui comme son nom l’indique, puisque c’est la signification du mot tham en thaïlandais, possède une grotte accueillant plusieurs statues de Bouddhas dont un couché.

 


Et pour prendre un peu de hauteur, grimpez en face sur le mont, que dis-je, la butte, Khao Khuha Sawan au sommet de laquelle trône un petit chedi en pierre de la période d’Ayutthaya. Si vous venez à Phatthalung un week-end, vous pourrez aussi profiter du marché flottant de Lampam à 8 kilomètres du centre. Malgré son nom, il s’agit plus d’un marché terrestre installé au bord de l’eau que d’un floating market mais ça reste un endroit agréable.


Le coin de Khao Chaison

Dans la province, à une trentaine de kilomètres de la ville, se trouve Khao Chaison, un district qui concentre quelques lieux très intéressants en 4-5 kilomètres. Le plus connu, ce sont ses sources chaudes qui, si elles sont en partie à l’abandon faute de visiteurs, permettent de venir plonger ses pieds dans une eau chaude bienfaisante. Sans oublier la horde de singes qui vit tranquillement ici et sera peut-être au final ce qui vous aura le plus marqué lors de votre visite.


L'histoire des éléphants thaïlandais est intimement liée à l'histoire du peuple thaï. Et en ces temps où l'aide est nécessaire, on peut dire qu’elle est satisfaite. Une immense gratitude est due aux organisations publiques et privées ainsi qu’aux donateurs dont le soutien et les contributions permettent aux éléphants thaïlandais de traverser cette période difficile.

 

 

 

Pour ma part, c’est la balade en barque dans la grotte de Nam Yen avec ses passages pendant lesquels vous devez vous allonger complètement pour pouvoir passer que j’ai préférée dans ce secteur.

 

 

 


Faites aussi étape à la Tham Phra, la grotte du Bouddha, qui se trouve entre les deux. La partie supérieure vaut vraiment le détour.

Le Nang Talung

Je vous avais déjà parlé dans mon article sur Nakhon Si Thammarat de ce théâtre d’ombres traditionnel. Il serait, en Thaïlande, originaire d’ici, ce qui lui aurait donné son nom. Nang signifie cuir (marionnette en cuir en fait) et talung est l'abréviation de Phatthalung.

 

 


Il y a plusieurs ateliers et maîtres de cet art dans la province qui lui consacre chaque année un festival. Si vous le pouvez, allez à la rencontre de l’un d’entre eux mais accompagné de quelqu’un qui parle thaï car ils ne comprennent pas ou peu l’anglais. C’est vraiment passionnant !

Pour ma part, j’ai rencontré Khun Lek qui se trouve à quatre kilomètres à l’extérieur de la ville. Il organise aussi des représentations presque chaque samedi soir.

 

 

 

Vous l’aurez compris, même si on parle peu souvent de Phatthalung, ou peut-être justement parce qu’on en parle peu, c’est une province à visiter tant pour sa nature, que ses arts et artisanat traditionnels.



Comment venir ?


Phatthalung n’est pas directement accessible en avion. Les aéroports les plus proches sont ceux de Nakhon Si Thammarat et de Trang, le plus pratique car un bus pour Phatthalung part directement depuis son parking. La ville est aussi accessible en train mais le trajet est très long. En bus ou minivan depuis Bangkok, comptez plus de 12 heures de route.



Mes coups de cœur


  • Thale Noï et le lac voisin surtout au lever du soleil
  • La balade sur le lac avec la mer de lotus et les oiseaux
  • Le village des artisans vanneurs
  • La rencontre avec Khun Lek, maître Nang Talung
  • Le district de Khao Chai Son avec sa rivière souterraine, ses singes et son temple grotte
  • Le temple forestier Wat Sukha Watdi
  • Le Homestay de Lung Sanan à Pak Pra certes basique mais à l’accueil chaleureux



Code carte Google




 

 



Informations légales